Nouvelle ère – Le peuple kabyle est décidé de se libérer de la tutelle arabe

28

KABYLIE (Tamurt) – La visite de travail en Israël effectué par le président du GPK Ferhat Mehenni et le ministre des relations extérieures Lyazid Abid, a été très bien accueillie par la grande majorité des Kabyles retrouvant ainsi une fierté et une victoire sur un pouvoir qui nous a assez brimé et qui ne cesse de programmer notre disparition en tant que peuple, langue et civilisation. Cette visite est aussi un événement porteur d’espoir d’une large reconnaissance de la nation kabyle sur la scène internationale, ce qui est l’objectif primordial du GPK.

Les réactions sont nombreuses sur la toile, les messages de félicitation et de soutien se sont multipliées sur les réseaux sociaux de la part des Kabyles conscients qu’il n’y a rien à attendre de positif de la part de nos oppresseurs. Chacun est intervenu sur les différents réseaux sociaux avec son petit mot d’encouragement et de reconnaissance au président du Gouvernement Provisoire Kabyle (GPK), et au ministre des relations extérieures.

Mais la presse écrite n’en a pas soufflé mot, car tout simplement elle est bâillonnée par le pouvoir autoritaire d’Alger. Heureusement que les nouvelles technologies de l’information existent, car elles ont été d’une grand aide à la cause Kabyle.

Les condamnations sont venues comme d’habitude de la part des ennemis jurés de la Kabylie, à savoir le pouvoir et ses multiples relais islamo-intégristes qui se nourrissent de la haine des juifs, et qui consolident leur pouvoir grâce à la souffrance des malheureux palestiniens qu’ils dressent et poussent par la haine et par la religion contre l’État israélien. Alors que les Arabes vivant en Israël n’accepteront jamais de vivre sous l’autorité palestinienne et encore moins sous celle du Hamas à Gaza, où ce dernier raquette chaque jour son peuple et lui impose la charia et l’esclavagisme.

Après avoir été reçue au parlement israélien (Knesset), la délégation kabyle a été accueillie au Ministère des Affaires Etrangères par M. Haim Assaraf et Mme Ayelet Levy, en charge des affaires nord-africaines pour un entretien de plus d’une heure, puis MM. Mehenni et Abid ont été reçus par le ministre des Infrastructures, Dr Uzi Landau.

Grâce à cette reconnaissance mutuelle tant souhaitée, la voie de l’amitié et de la solidarité entre la Kabylie et Israël vient d’être ouverte par l’G.P.K. et le gouvernement israélien, dans l’intérêt des deux peuples.
Cet événement marquera certainement un tournant décisif dans le combat qu’a livré notre peuple pour son droit à une existence dans le concert des nations, et ouvrira une nouvelle page d’histoire que les Kabyles devront écrire eux même pour leurs descendants.

Par Kader Dahdah