Nouvelle tentative d’immolation et suicide à Aokas

1

Selon des sources locales, le jeune homme du nom de Rabhi Amirouche, originaire d’Ait Bouaissi, et habitant la cité « les palmiers à Aokas » s’est aspergés d’essence avant d’y mettre le feu. Il a été évacué aux urgences d’Aokas avant d’être transféré vers l’hôpital d’Aamriw de Bougie.

On apprend par ailleurs qu’un autre jeune s’est donné la mort en se jetant du haut d’une falaise au lieu dit « le cap » dans la même localité. La victime n’est toujours pas identifiée.

Pour rappel, il y’a une semaine, le jeune Layachi Belharchaoui, de la même localité s’est immolé par le feu à proximité du commissariat à cause de la pression qu’il aurait subie de la part de la police locale à cause de son refus de témoigner sur une affaire de vol. Il est décédé 24 heures après à l’hôpital d’Aamriw à Bougie.

Ce qui par ailleurs, a poussé les citoyens d’Aokas à protester pendant toute la
semaine en procédant à la fermeture de la RN9. Aujourd’hui, ils ont tenu un sit-in à proximité du commissariat du village pour demander toute la vérité sur les raisons qui ont poussé le jeune Belharchaoui à passer à l’acte d’immolation avant de succomber.