On est ni Arabes ni Algériens

34

ALGERIE (Tamurt) – La polémique suscitée  après la publication sur les nouveaux manuels scolaires que l’’origine des algériens est purement arabe,  démontre à quel point le régime raciste d’Alger veut à jamais bannir l’amazighité, lui qui a fait semblant d’officialiser Tamazight dernièrement.

Dans les rues de Tizi-Ouzou, le débat est ailleurs. «  Si certains cherchent à nous faire croire qu’on est arabe, c’est leur affaire. Non seulement, on n’est pas arabes, mais on n’est pas algériens », tranche un jeune militant du MAK à Tizi-Ouzou. Les kabyles aujourd’hui ne cherchent plus à démontrer qu’il s sont Amazighs. Ils veulent, tout simplement, leur libération. Le racisme institutionnalisé du régime d’Alger ne fait qu’encourager le nationalisme kabyle. L’adhésion des jeunes au mouvement indépendantiste du MAK est massive. « On apprend à nos enfants que notre origine est arabe. C’est l’exemple pour certains kabyles qui croient encore à une Algérie unie », ajoute notre interlocuteur.

Le régime algérien provoque et humilie le peuple kabyle puis il crie au complot lorsque ce dernier réclame la liberté. « Je pense que c’est le moment de prendre les armes », lâche avec colère un jeune kabyle après avoir lu ce qui est écrit sur les manuels scolaires algériens. Pour ceux qui défendent la ministre de l’éducation, la considérant  même de moderniste, on se demande comment vraiment un ministre raciste peut être qualifié ainsi ?

Lounès B