Les one-man-show d’Ali Heddad !

11

Chronique Tamuɣli n Da Amar – Sur ordre de Saïd, Ali Heddad s’est rendu chez lui à Tizi-Wezzu pour fustiger à son tour le Mouvement pour l’autodétermination de la Kabylie (MAK). Un sport national, auquel se donne avec beaucoup de docilité, tous les larbins des autorités d’Alger et leurs vils indics locaux.

Allilou nneɣ, le patron des trabendistes du FCE, n’est pas venu à Tizi-Wezzu pour encourager l’entreprenariat et annoncer des projets d’investissement et de création d’emploi pour les jeunes Kabyles. Il est venu à Tiz-Wezzu pour rappeler au peuple kabyle que Tamazight est officiellement une langue virtuelle.

Sidna Ali, dans sa naïveté légendaire, nous confirme également, que le pouvoir d’Alger n’a pas accordé le statut folklorique de langue officielle à Tamazight, dans sa charte, pour l’utiliser dans les documents et les communications officiels. Le but mesquin des régents d’Alger est de noyer le poisson dans l’eau en dupant une fois de plus le peuple Kabyle. Une stratégie déjà utilisée lors de la création du HCA et lors de l’octroi du statut de langue nationale à Tamazight. Il faut à tout prix distraire les Kabyles et casser la dynamique adhésion des jeunes au projet salvateur du MAK. Un autre Bachagha, Ould Ali El Hadi, pour ne pas le citer, est chargé d’ailleurs par les pharmaciens de Ben-Aknoun, de préparer fards et fanfares afin de célébrer le massacre de 127 jeunes kabyles dans la liesse et l’allégresse le 20 avril prochain.

Le discours  »historique » d’Ali Heddad à Tizi-Wezzu, mérite d’être écouté et réécouté. Ses performances humoristiques et son sens de l’improvisation feront certainement le bzz sur les réseaux sociaux. Dans un français académique, toujours bien articulé, le patron des importateurs algériens, est surtout venu à Tizi-Wezzu pour défendre l’unité de l’Algérie. Il demande aux Kabyles de rester au sein de  »leur pays », terre arabe, comme le stipule la charte du pouvoir. Apprécions :  »Cette Algérie fière et ….alten ! …une et…vide….une et indivisible …conformément aux principes fondamentaux de notre constitution qui consacre le statut de langue officielle de Tamazight…. » ovations des larbins ! « …réponse cinglante, desseins sombres, aventuriers, mal, division…blabla..blabla… »

Ceux qui attendaient des annonces concrètes de projets de développement économique en Kabylie, ont eu une vraie réponse cinglante du héraut des oligarques d’Alger. Les kabyles soucieux de l’avenir économique d’une Kabylie souveraine doivent plutôt se poser cette question : Qu’est ce qu’on perd si on se séparerait des régents d’Alger et de leurs trabendistes ?

….les one-man-show d’Ali Heddad !

Amar At-Ali-Usliman