Organisée par le ministère de l’Intérieur : Une caravane pour arabiser la Kabylie

0
concert en kabylie
concert en kabylie

KABYLIE (Tamurt) – Décidément, le pouvoir algérien ne recule devant rien pour tenter d’arabiser la moindre parcelle de terre en Kabylie. Même si dans un certain sens, le pouvoir algérien fait semblant de reconnaître officiellement la langue et culture berbère, en revanche, sur le terrain, il ne fait qu’encourager et financer mille et une opérations d’arabisation du pays kabyle. La dernière trouvaille de ce pouvoir arabo-islamique n’est autre qu’une caravane artistique qui est en train de sillonner la wilaya de Tizi Ouzou depuis le début de l’été. Une caravane artistique qui est organisée sous le haut patronage du président de la République Abdelaziz Bouteflika.

Elle est organisée, non pas par le ministère de la Culture comme le veut la tradition et la logique, mais par le ministère de l’Intérieur et des Collectivités locales en collaboration avec l’ONDA (Office national des droits d’auteur et des droits voisins). Depuis le lancement de cette caravane artistique, il n’y a que des chanteurs d’expression arabe qui défilent sur les scènes de la wilaya de Tizi Ouzou. Non seulement au chef-lieu de wilaya mais aussi au niveau des localités. Parmi les chanteurs arabophones qui se sont déjà produits, on peut citer Baâziz, Abdelkader Chaou et d’autres artistes arabophones méconnus du public local. Le hic, c’est que ces spectacles se déroulent devant des tribunes presque vides.

Baâziz s’est ainsi produit dans la grande salle de spectacles du théâtre régional « Kateb Yacine », il y a une dizaine de jours devant quelques dizaines de personnes, dont la majorité était constituée d’invités et non pas de vrais mélomanes venus se régaler en assistant à un concert d’un artiste qu’ils aduleraient. Notons qu’aucun chanteur kabyle ne figure au programme de cette caravane. Même les chanteurs kabyles de service habituels et notoirement connus ne sont pas au menu. Fort heureusement, cette caravane constitue déjà un grand fiasco puisque les organisateurs ont même été obligés d’annuler l’un des spectacles prévus avec la chanteuse Yasmine Amari le 29 juillet dernier au théâtre régional « Kateb-Yacine ».

Tarik Haddouche