Ould Ali El Hadi veut célébrer le printemps amazigh

6
Ould Ali El Hadi veut célébrer le printemps amazigh
Ould Ali El Hadi
KABYLIE (Tamurt) – En visite à Tizi-Ouzou, le ministre algérien de la jeunesse et des sports, Ould Ali El Hadi, a nnoncé la célébration du 20 avril, printemps amazigh, par le pouvoir d’Alger. Par cette annonce, le néo-commis de l’état algérien confirme la situation dans laquelle il se trouve par rapport à la forte demande de l’indépendance de la Kabylie souhaitée par la majorité du peuple kabyle.
 
Bien que reconnaissant qu’un combat identitaire a été mené depuis fort longtemps, il rabaissera l’événement en « l’étatisant » par le biais d’un parallèle fait avec la guerre de libération tout en reconnaissant implicitement « le colonialisme d’Alger ».   Des hommes et des femmes ont mené un combat pour que cette langue soit reconnue. Il en était de même durant la guerre de libération, quand les Algériens ont combattu le colonialisme pour arracher l’indépendance » soulignera-t-il.
 
Cette célébration doit se faire, à l’instar des autres actions, dans le cadre de l’unité et de l’intégrité de l’Algérie déclarera Ould Ali El Hadi qui préviendra sur « la manipulation et les dérives » tout en souhaitant la préservation de la Kabylie. Cela prouve tout simplement que le pouvoir a actionné ses relais pour tenter de limiter le champ d’action du mouvement pour l’autodétermination de la Kabylie lequel prend de plus en plus d’ampleur.
 
D’ailleurs, en couvrant la visite effectuée à Tizi-Ouzou par ce ministre, l’un  des journaux proches du pouvoir titrera son article « L’Algérie est une et indivisible » pour contrer les adeptes du MAK qui refusent le statut d’Algériens préférant celui de kabyles pour se prendre en charge dans tous les domaines.
Amaynut