Les Touaregs se sont levés pour dénoncer le chômage

5

TAMAZGHA (Tamurt) – Des dizaines d’habitants de la commune d’In Amenas, (située à 200 km au nord du chef-lieu de la wilaya d’Illizi) ont fermé trois entreprises ENSP,GSP et DTR pour protester contre leur situation socio-économique qui ne cessent de se dégrader à cause du chômage galopant dans le sud algérien qui nourrit l’Algérie avec son pétrole et son gaz.

ENSP,GSP et DTR ont été fermées depuis 4 jours par des groupes de chômeurs, empêchant ainsi les travailleurs de rejoindre leurs postes de travail. Les travailleurs sont toujours empêchés d’entrer ou de sortir, et les camions d’approvisionnement en carburant et autres denrées alimentaires sont également interdits d’accès.

La situation était toujours tendue et les activités de ENSP et GSP et DTR étaient entièrement paralysées dans plusieurs chantiers d’In Aménas. C’est la troisième fois en l’espace d’un mois que ces 3 bases d’In Aménas sont fermées par des chômeurs.

Le procureur de la République est intervenu en vain pour libérer les lieux toujours occupés par des jeunes chômeurs Touaregs qui réclament des emplois.

Le wali d’Illizi, Ali Madhoui, a déclaré à la presse que le recrutement de ces jeunes chômeurs doit passer par l’Anem, car, selon lui, l’instruction du Premier ministre est basée sur la «formation avant recrutement», ce que ces jeunes n’acceptent pas.

Mohamed Benarous,.info