Parents kabyles: nos enfants ne prieront pas à l’école

1
école en Kabylie
école en Kabylie

KABYLIE (TAMURT) – Les parents d’élèves Kabyles sont les mieux placés pour savoir quelle éducation à l’école est bénéfique pour leurs enfants, car leurs progéniteurs sont les meilleurs lors des examens scolaire et ce depuis des années. Donc, comme il fallait s’y attendre, ils sont nombreux à réagir contre les prières dans les milieux scolaire. Des parents d’élèves de Tuviret, Bgayet, Sétif, Alger et Boumerdès, ont réagi pour affirmer haut et fort qu’ils comptent ester en justice chaque instituteur qui initiera leurs enfants à prier.

Pour eux, l’école est un lieu de savoir. Pour ceux qui veulent prier, des églises et des mosquées existent en Kabylie. Une bonne partie des Kabyles sont aussi des athées. Ils sont nombreux à ne pas croire à l’existence de Dieu, alors il est hors de question pour eux de voir leurs enfants pratiquer la religion musulmane ou autre. Les Kabyles sont très attachés au principe de la laïcité, plus que les pays occidentaux.

Pour la majorité des Kabyles, la religion est une affaire personnelle. Même la matière de l’éducation islamique est dénoncée en Kabylie. « Que les Algériens se débrouillent avec leur fanatisme, mais ils n’ont pas le droit d’obliger la pratique de leur radicalisme à nos enfants » , fulmine la plupart des parents d’élèves en Kabylie, à commencer par les musulmans pratiquants.

Ravah Amokrane