Paris – Tribune de Ferhat Mehenni dans le quotidien Le Monde sur l’assassinat d’Hervé Gourdel

8

PARIS (Tamurt) – Une contribution de Ferhat Mehenni sur l’affaire Gourdel est publiée dans l’édItion du 02 octobre 2014 du journal français Le Monde qui paraît à Paris en début d’après-midi et distribué en province le matin suivant, La tribune est publiée sous le titre « la Kabylie est une terre de résistance à l’islamisme ».

Le président du Gouvernement Provisoire Kabyle en exil revient dans cette tribune sur l’indignation des kabyles par cet assassinat : « Les kabyle sont horrifiés et révoltés. Ils sont choqués par le sort tragique réservé à ce malheureux et sont particulièrement en colère du fait que cet ignoble crime ait été commis sur leur territoire. Ils s’en sentent salis ! », écrit-il.

Il a ensuite abordé l’origine du terrorisme en Kabylie, qu’il explique par une implication directe du régime algérien car « la fin du terrorisme posait problème » pour ce dernier. Il ajoute : « Le terrorisme islamiste n’a été transféré en Kabylie qu’à partir de 1997, lorsque le pouvoir algérien conclut un accord de paix avec l’Armée islamique du salut (AIS) »

Pour Ferhat Mehenni, l’Etat algérien et son armée ne sont dignes d’aucune confiance et « seule une Kabylie indépendante est en mesure de garantir sur son territoire, voire au-delà, la sécurité des personnes et des biens dont le voisinage occidental a tant besoin » conclut-il.