Pas de tamazight sur les nouveaux billets algériens

6
nouveau billet de banque
nouveau billet de banque

ALGERIE (Tamurt) – Jamais la langue tamazight ne sera langue nationale et officielle sous domination algérienne. Les nouveaux billets de banque qui ont été imprimés cette semaine ne font aucune référence à la langue tamazight. Ils ne sont transcrits qu’en langue arabe. Pis encore, pour larguer la culture amazighe, on aperçois une grande photo à l’effigie de l’Émir devant une minuscule photo du roi Berbère Jugurtha.

Une façon de faire rappeler que l’arabe demeure toujours la langue supérieure devant tamazight, reléguée en second plan. A quoi sert alors de mentionner dans leur constitution que tamazight est officielle si elle ne figure dans aucun document officiel algérien, et même pas sur les billets de banque?

Il faut toujours le rappeler aux Kabyles que leur langue et leur dignité ne seront respectées que dans un Etat Kabyle indépendant. Une réalité qu’il faudra toujours rappeler à une certaine frange de la société kabyle qui pense encore qu’elle est algérienne. Le mépris du régime algérien envers tout ce qui symbolise la culture amazighe n’a pas de limites.

Ravah Amokrane

6 COMMENTAIRES

  1. Ce qui me désole le plus,ce sont les pseudos kabyles algérianistes de service,qui croient encore au père noël du pouvoir algérien arabo-islamique.Lequel paradoxalement ,à leurs yeux promeuvrai leur culture écrasée,bafouée par lui même de prime abord et de son plein gré. Pov d’eux.

  2. Il n y a pas de quoi se désoler. La prise de conscience est subjective, c’ est comme inighman, dans un même arbre vous avez des temps de maturation différents, des sèches des vertes et des bonnes à consommer. La kabylie croît au travers des expériences de première main mais aussi des efforts individuels. La chose la plus importante est dans la proactivité couplée de socialisation des connaissances.
    Dans chaque pays il y a une minorité d’ éclaireurs une bonne classe moyenne disposée au savoir le reste suit les valeurs communes fruits de l’ activisme. La Kabylie à su capitaliser et gagner en travaillant sur elle-même. Contrairement aux démocraties de façade qui préfèrent d’ être maquillées plutôt que de se renforcer par les fondements.

  3. C’est bien le dernier plaisir des néo colons , s’imposer sur les billets de banque par l’intermédiaire de faux symboles. Si ce n’étaient les Kabyles qui défendraient encore ce pays face aux invasions , il ne se trouvera personne et sûrement pas une armée de mercenaires vendue aux plus offrants ou des gendarmes choisis comme il se faut pour ne taper que sur le peuple. Laissons leur pour l’instant leur Algérie officielle qui ne survit que grâce à une aide extérieure intéressée ..Arabomuselée sans racine ni soutiens populaire ,dénaturée , comme un fruit trop mûr elle tombera d’elle même quand son, temps sera venu et laissera la place à ceux seuls qui n’ont pas oublié d’où ils viennent.

  4. La plus grande imposture, comme vous le dites, est de présenter l’effigie d’Abdelkader, l’ami de la France, qui s’est rendu et offert son cheval à Napoléon, en premier plan; et celle de Jugurtha qui a combattu Rome jusqu’à la mort en minuscule et arrière plan.
    Comme quoi, le colon arabe, allogène, venu du Maroc au 17 ième siècle, et qui fait remonter sa généalogie à Mahomet, passera toujours devant l’autochtone, endogène, attaché à cette terre depuis la plus haute antiquité. Malgré tout cela, il y’a des naifs, kabyles qui croient encore à cette illusion qui s’appelle Algérie.

  5. Croire en les « institutions » quand elles ne sont que l’expression des humeures des gouvernants qui ont confisqué l’Etat a été la triste faute mortelle d’Ait ahmed et du FFS. Ils jouent l’identité ce qui revient naturellement au peuple comme élement ordinaire de la politique de basse cour.
    Encore une fois la Kabylie avait bien lu l’histoire et donc n’est pas tombée dans le piège du régime qui consistait en offrir un acte bureaucratique – révocable à tout moment- comme l’officialisation de thamazight, en guise de reconnaissance pour faire plier la Kabylie quant à son refus de rentrer dans le moule arabislamique.
    Echec et MAK

COMMENTER

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez entrez votre nom ici