Peine de mort : Erdogan fait monter les enchères face à l’Europe

2

ANKARA (Tamurt) – La question de la peine de mort est un marqueur pour les relations souvent difficiles entre l’Union européenne (UE) et la Turquie. Son abolition, formalisée en 2004 mais votée deux ans plus tôt, avait permis le démarrage des négociations d’adhésion à l’automne 2005.

Erdogan

Son rétablissement, à nouveau évoqué par le président islamo-conservateur Recep Tayyip Erdogan lors d’un rassemblement en son soutien, dimanche 7 août, et dans une interview donnée au Monde la veille,signifierait la fin de ce processus comme le soulignent la chancelière allemande, Angela Merkel, ou le président de la Commission européenne, Jean-Claude Juncker.

Tamurt