Pèlerinage à kuku (Ath Yahia), le MAK rend hommage à Nour Ould Lamara

1

La délégation du MAK s’est recueillie sur la tombe de Nour. Après l’observation d’une minute de silence à la mémoire du maquisard de la culture amazighe, les membres de la délégation ont procédé au dépôt dune gerbe de fleurs. Cet acte de recueillement a été suivi d’une prise de parole improvisée par Abbassène Hassiba qui a rendu, avec des mots justes, simple et poignants, un vibrant hommage au militant, à l’enseignant, à l’homme de culture, à l’animateur Nour Ould Lamara dont le nom restera gravé en lettre d’or dans l’histoire de la Kabylie et de Tamazgha.

De retour du cimetière, la délégation du MAK s’est rendue au domicile du défunt. La mère de Nour n’a pas pu cacher son émotion de voir que le MAK ainsi que le peuple kabyle n’ont pas oublié ce militant qui a porté la Kabylie et Tamazight dans coeur.

On rappellera qu’un riche programme pour la célébration de la première année de la disparition de Nour Ould Amara est concocté par l’association Tagelda n Kuku (Royaume de Koukou) et le comité du village Koukou, sont à pied d’œuvre pour rendre hommage à l’enfant du village Nour Ould Amara, demain 21 septembre prochain. Nour Ould Amara, militant et défenseur de la cause berbère, fut l’un des premiers enseignant de Tamazight, avant de partir s’installer en France et de rejoindre la BRTV, ou il anima plusieurs émissions avant d’associer son ancienne fonction d’enseignant à ce nouveau média, à travers son émission phare « Timsirin n Tmazight ». Les organisateurs ont convié de nombreuses associations, entre autres Amusnaw, Numidia d’Oran, Yusef U Qasi, Tagmats de Bouzguene, Tarwa Izamucen de Boghni, Tajadit de LNI et la coopérative théâtrale « Le théâtre musical de Tizi-Ouzou »…… etc et d’autres organismes comme le Haut Commissariat à l’Amazighité, ainsi que des personnalités littéraires et culturelles pour cet hommage.

Rédaction Tamurt