Pénurie de lait en sachet, prémices d’une crise économique anticipée!

5
Lait en sachets

ALGÉRIE (Tamurt) – Les produits alimentaires de première nécessité, déjà trop chers, commencent à se faire rares. Les algériens sont confrontés, d’ores et déjà, à une crise économique qui s’annonce des plus rudes.

C’est la crise des années noires 1985-1995, lors de la chute brutale des prix du pétrole, qui refait surface. Le lait en sachet manque terriblement déjà. Aucune explication n’a été donnée par les autorités algériennes. Dans les grandes villes, les citoyens sont obligés d’attendre des heures entières pour avoir un ou deux sachets de lait. La rareté prend de l’ampleur. Ce sont là les prémices d’une crise économiques, apparemment anticipée. Ouyahia a fait allusion, avant-hier, sur l’incapacité des autorités à régler les salaires des employés de la fonction publique.

L’avenir économique est des plus lugubres en Algérie. La politique de l’austérité enclenchée se fait déjà ressentir. Les simples citoyens, les ouvriers et les fonctionnaires sont les plus touchés et les plus exposés aux griffes de cette crise auxquelles les décideurs ne peuvent rien faire. Le prix du pain risque d’être aussi revu à la hausse tout prochainement. La faiblesse du pouvoir d’achat de la majorité des algériens et l’enrichissement d’une minorité créeront, à coup sûr, des tensions sociales et politiques à l’avenir. Si la Kabyle se bat pour son indépendance, le reste des algériens s’enferment de plus en plus dans le radicalisme islamique.

Lounès B 

COMMENTER

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez entrez votre nom ici