Un père de famille se donne la mort par pendaison

0
Suicide par Pendaison
Suicide par Pendaison

AOKAS (Tamurt) – C’est à Aokas, à l’Est de Bougie, qu’un cas a été enregistré dans la matinée de ce lundi. C’est dans le village rural d’Aliouen qu’un certain Ali Guentour, âgé de 52 ou 53 ans, a mis fin à ses jours en se pendant à l’aide d’une corde à un arbre ombrageant la placette publique attenant au cimetière de la localité.

Il a  été découvert par des gens de la région qui allaient au boulot et, en passant devant le cimetière, ils ont aperçu son cadavre suspendu dans l’air. La dépouille mortelle a été évacuée par les pompiers à l’hôpital d’Aokas. De là, elle sera transférée au CHU de Bougie pour une autopsie d’usage. Il semblerait, selon les premiers éléments d’information, que celui-ci aurait quitté le domicile familial, tôt dans la matinée, prétextant aller au chantier où il exerce en qualité de maçon. Il sera retrouvé peu avant huit heures pendu à un arbre à quelques encablures de sa maison.

Après une série de suicides et de tentatives faites en application des orientations du fameux jeu de la baleine bleue, c’set au tour du suicide habituel de revenir hanter la société. Effectivement, le phénomène du suicide semble être de retour dans la région de Bougie.

Amaynut