Persécution des journalistes en Algérie : L’organisation Reporters Sans Frontières interpelle John Kerry

0

ALGÉRIE (Tamurt) – La persécution des journalistes en Algérie s’accentue en cette période de la campagne électorale. A l’occasion de la visite officielle de John Kerry, en Algérie, les 2 et 3 avril 2014 dans le cadre du dialogue stratégique entre les deux pays, Reporters sans frontières adresse une lettre au Secrétaire d’Etat américain afin de lui faire part de ses préoccupations quant à la situation de la liberté de l’information en Algérie.

« Le pays figure au 121ème rang sur 180 dans le classement mondial de la liberté de la presse établi pour 2014. A l’approche de l’élection présidentielle du 17 avril prochain, l’organisation a recensé un certain nombre d’interpellations de journalistes en marge des manifestations organisées en protestation à l’annonce de la volonté d’Abdelaziz Bouteflika de briguer un quatrième mandat. Par ailleurs, il est plus qu’urgent que les autorités algériennes réforment en profondeur le secteur des médias en Algérie, en optant pour un véritable pluralisme de l’information, tant au niveau de la presse écrite que de l’audiovisuel. Elles se doivent de respecter leurs engagements constitutionnels et internationaux en matière de libertés fondamentales, notamment pour ce qui est de la liberté de l’information », peut-on lire la déclaration de RSF.

« Des journalistes couvrant les manifestations qui ont suivi l’annonce de la candidature d’Abdelaziz Bouteflika pour un quatrième mandat le 22 février dernier ont très souvent été pris pour cible par les forces de l’ordre. Ces attaques s’inscrivent en porte à faux avec la résolution, adoptée le 28 mars 2014, par le Conseil des Droits de l’Homme des Nations unies qui consacre l’importance du rôle des journalistes dans la couverture des manifestations et la nécessité pour les Etats de leur apporter la protection nécessaire . Ainsi, le 1er mars dernier, une manifestation a été organisée devant la faculté Benyoucef-Benkhedda à Alger. La journaliste d’Echorouk TV, Zineb Benzita, a déclaré : “Les policiers m’ont embarquée alors que je ne participais pas à la manifestation. J’étais sur les lieux dans le cadre de mon travail. Je suis actuellement au commissariat de Cheraga avec plusieurs autres journalistes, des militants et des manifestants interpellés ».

«Des journalistes ont également été interpellés, avec des manifestants, lors de la manifestation organisée par le mouvement “Barakat” le 6 mars à Alger», ajoute les rédacteurs de la déclaration.

L’Affaire Al-Atlas TV, lancée en mai 2013, en est une parfaite illustration. Cette chaîne a fait l’objetd’une perquisition les 11 et 12 mars dernier. Des gendarmes en civil munis d’un mandat de perquisition ont pénétré au siège de la chaîne le 11 mars vers 16 heures. Vers 20 heures, la gendarmerie est intervenue, sans mandat de perquisition, dans les studios situés à 25 km d’Alger, loués par la société de production Alpha Broadcast, qui fournit des programmes pour Al-Atlas TV. Des scellés ont été placés par les forces de l’ordre. Le lendemain dans l’après-midi, les forces de l’ordre sont revenues au siège de la chaîne, accompagnées du Procureur de la République. Elles ont procédé à la saisie du matériel et apposé des scellés sur la chambre informatique. D’après le site d’informations Algérie Focus, les autorités algériennes auraient fait pression sur le prestataire jordanien Noorsat Satellite pour qu’il cesse d’émettre le signal d’Al-Atlas TV. Chose faite depuis le 13 mars 2014 au matin. D’après le directeur de la chaîne, Al-Atlas TV est visée par les autorités en raison de sa ligne éditoriale critique à l’encontre du gouvernement actuel, et plus spécifiquement envers le président Bouteflika. En cause également, la couverture des manifestations d’opposants à un quatrième mandat de Bouteflika pour l’élection présidentielle du 17 avril prochain.

RSF a demandé à John Kerry de faire pression sur le régime d’Alger pour respecter la liberté de la presse et d’expression.

Saïd F

COMMENTER

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez entrez votre nom ici