Personne ne parle de Tamazight

3
Tamazight Di lakul

ALGÉRIE (Tamurt) – La semi-officialisation de Tamazight, comme langue de seconde zone après l’arabe, semble être l’acte de décès pour Tamazight en Algérie. Depuis personne ne parle de cette langue. Aucun parti, ni aucune institution étatique, ne l’évoque. Tamazight n’existe plus dans les débats.

Même en Kabylie, en dehors des indépendantistes, personne ne fait, au moins, allusion à Tamazight pour exiger sa vraie officialisation. Les milliers de personnes qui ont consacré toute leur vie pour la cause amazighe semblent avoir milité pour rien. Les martyrs de la cause kabyle sont complètement ignorés. Auparavant, l’officialisation de Tamazight était la cause la plus évoquée lors des campagnes électorales. Mais plus maintenant.

Sans la libération de la Kabylie, et d’autres régions Amazighophones d’Afrique du nord, cette langue est condamnée à disparaître. Le peuple kabyle doit préserver sa langue bien avant sa libération. C’est une question de vie ou de mort pour l’identité kabyle.

Ravah Amokrane