Personne ne parle du prisonnier politique Kamel-Eddine Fekhar

0

MZAB (TAMURT) – Les militants mozabites sont doublement victimes. Victimes d’un régime raciste qui les envois au cachot pour la moindre excuse. Mais, le pire, les Mozabites sont aussi victimes de ceux qui se présentent comme opposants.

Personne ne parle du docteur Kamel-Eddine Fekhar. Il est derrière les barreaux pour la unième fois. Le régime algérien s’acharne sur lui, depuis au moins dix années. A peine quelques mois après sa libération, il est renvoyé de nouveau derrière les barreaux. Pourtant, on voit des juges refuser d’organiser des élections, d’autres soit disant affirment publiquement qu’ils ne vont plus obéir aux ordre. Mais à vrai dire, les agissements de ces juges et procureurs sont justement des ordres reçus d’un clan du régime.

On parle d’un changement de régime alors que tous les algériens cautionnent des emprisonnement politiques et arbitraires. Pourquoi les jeunes qui ont été dénudées dans un commissariat à Baraki par des policiers ont été défendues par tous les Algérien, lorsque personne ne souffle mot sur l’arrestation de Kamel-Eddine Fekhar. Le plus étrange, même maître Debouz qui a été arrêté dans cette même affaire de Fekhar a été libéré suite à la pression des manifestants mais aucun manifestants n’a cherché à libérer Fekhar. Ces manifestants aussi agissent aux ordres? c’est la seule explication qu’on puisse donner à ce militantisme à deux vitesses.

Nadir S.