Pétrole, le baril à moins de 40 dollars !

48

ALGERIE ( Tamurt) – C’est la fin de l’époque de l’opulence pour l’Algérie. Le prix de baril a chuté à moins de 40 dollars aujourd’hui. Une chute qui est inscrite dans la durée, selon les spécialistes.

 

Il est même attendu de voir les prix du pétrole chuter à moins de 30 dollars dans un avenir proche, estiment les observateurs économiques.

Les décideurs algériens sont sur le qui vive. Ils ne s’attendaient guère à une pareille chute soudaine des prix du pétrole. La guerre entre les clans de l’armée et du régime ne fait que s’accentuer d’ailleurs. Comment faire sans la manne pétrolière ? L’économie algérienne dépend à 99% des recettes des hydrocarbures, alors qu’aucune politique de substitution n’ait été envisagée durant les 15 années  de la hausse des prix du pétrole.

Le pouvoir algérien aura toutes les peines du monde à calmer la société et acheter la paix sociale. La rue est en ébullition. Le scénario de la fin des années 1980 risque de se répéter. La crise économique qui s’est conjuguée avec la crise politique ont accouché d’une explosion sociale et de  l’éclosion du terrorisme islamiste aux débuts des années 1990.

Les généraux et le clan de Bouteflika n’ont fait que  gaspiller la manne pétrolière dans des affaires de corruption. L’Algérie a raté une chance en or de sortir du sous développement si ses richesses naturelles avaient  été exploitées au profit du peuple.

Pour la Kabylie, il est plus que jamais utile de prendre son destin en main. Cette région qui n’a jamais profité des richesses naturelles de l’Algérie n’a aucune raison de rester sous la domination du régime raciste d’Alger. Ce dernier aussi n’a aucun intérêt de maintenir la Kabylie sous son joug.

Lounès B.