Espace: Philae se réveille

0

Afin de percer les secrets de la création et le mythe de la vie sur terre, une mission excitante et hors norme de l’agence spatiale Européenne (ESA) a été menée depuis dix ans. A quelque 500 millions de kilomètres de notre vieille Terre, et après un voyage de dix ans depuis la terre, « Rosetta » est en orbite autour de la comète 67P Tchourioumov-Guerassimenko depuis Aout 2014.

« Philae » est un petit robot laboratoire que Rosetta avait largué sur son sol gelé et poussiéreux, Il s’est posé sur la comète depuis le 12 novembre 2014. Après un atterrissage délicat et une première tentative de forage qui a échoué, le robot a rebondi lors du premier contact avec la comète pour se retrouver dans une position qui ne lui permet pas de communiquer avec Rosetta restée en orbite autour de la comète. Une soixantaine d’heures après l’atterrissage, Philae s’était arrêté faute de batterie.

Depuis dimanche 14 juin à midi, la liaison avait pu être rétablie pendant une quarantaine de secondes. Les panneaux solaires ont pu apporter les 19 watts nécessaires à l’émission du signal. Jean-Pierre Bibring, responsable scientifique de Philae et astrophysicien de l’université Paris-Sud (Orsay) déclare : « Nous sommes heureux. Nous allons pouvoir travailler sur ces données et celles qui vont suivre » et ajoute « Nous essayons d’améliorer les conditions de communication entre Rosetta et Philae », Rosetta est en orbite à quelque 200 kilomètres de la surface mais, l’ESA pense descendre d’une vingtaine de kilomètres d’ici à mercredi, voire plus par la suite, pour améliorer la liaison

L’ESA indique ainsi avoir reçu 300 paquets sur les 8 000 en mémoire.

La course contre la montre est lancée, la comète passera bientôt tout près du soleil et la communication avec Rosetta sera interrompue à jamais.

 Le rêve de gosse est un projet de grand

C.CHAFAI pour  Tamurt