Plus d’un millier d’hectares de forêt parti en fumée en 2 mois.

2

Toutes les régions de la Kabylie ont pratiquement été touchées par ces incendies. D’ailleurs pour le seul week-end écoulé, trente trois incendies ont été dénombrés dans les régions d’Adekar, Sidi Aich, Toudja, Semaoun, Bouhamza, Boukhelifa, Tizi N’Berber et Tamridjt lesquels ont ravagé 267 hectares du massif forestier de la wilaya de Bougie dont 130 hectares de forêt, 88 de broussaille et 25 d’arbres fruitiers.

Le week-end d’avant, ce fut la région de Khellil à Barbacha, celle d’Ait Aissa dans la commune d’Aokas et celle d’Ait Bouissi dans la région de Tizi N’Berber qui étaient les théâtres d’importants incendies qui avaient provoqué l’anéantissement d’une trentaine d’hectares de forêt. Non seulement ces incendies, provocateurs de chaleur, perturbent l’alimentation des foyers en eau potable mais aussi contraignent, suite à la surconsommation de courant, les services de distribution de courant électrique à recourir au délestage. Ce dernier est pratiqué anarchiquement par les agents en charge de cette besogne.

La meilleure preuve est cette décision de laisser, vendredi dernier, tous les habitants de la daïra d’Aokas sans courant électrique deux heures durant et ceci à quelques secondes de l’appel à la rupture du jeun, les obligeant à dîner à la chandelle.

De Bougie, par Amaynut