Pour dénoncer les agressions des citoyens au barrage de Taksebt : Grève générale à Larvaâ Nath Irathen

8

SOCIÉTÉ (Tamurt) – La coordination des comités de villages de la localité de Larvaâ Nath Irathen a appelé à une grève générale pour ce matin. La décision a été prise lors d’une assemblée générale extraordinaire. Les habitants de cette région dénoncent à travers cette action les multiples agressions dont ils sont victimes de la part des malfaiteurs et des voyous au lieu-dit Zarzara sur le RN15, non loin du barrage d’eau de Taksebt.

La dernière attaque et agression de citoyens date du 06 octobre dernier. Les victimes ont été délestées de leurs biens, agressées et insultées. Certaines d’entre elles sont même hospitalisées. Des femmes et des jeunes étudiantes ont été aussi intimidées et insultées.

La grève est largement suivie. La population locale a repondu favorablement à cet appel. Les auteurs de ces agressions récurrentes, qui ont entraîné par le passé même la mort d’hommes sont des habitants des bidonvilles de la localité d’Irdjen et de Oued Aïssi. La plupart d’entre eux sont des arabes venus de plusieurs autres régions d’Algérie, notamment de l’intérieur du pays qui ont fui le terrorisme durant les années 1990. Certaines familles sont Tunisiennes aussi. Ces habitants ont la réputation d’exceller dans le banditisme.

Notons que les services de la gendarmerie de la localité d’Irdjen ne sont jamais intervenus pour assurer la sécurité et les biens des citoyens et des routiers de la RN15 qui dessert toute la région de la haute Kabylie. Ils ferment leurs yeux sur ces graves dépassements, alors qu’ils savent pertinemment que ces gangsters agissent publiquement et en plein jour à Zarzara. Les darkis continuent par contre à harceler les automobilistes qu’ils verbalisent pour la moindre erreur.

Nassim N