Pour la 3e année consécutive, Aokas commémore la journée contre l’oubli

0
Pour la 3e année consécutive, Aokas commémore la journée contre l’oubli
Pour la 3e année consécutive, Aokas commémore la journée contre l’oubli
AOKAS (Tamurt) – Comme il est désormais de coutume, chaque 22 du mois de mars, les familles des victimes, le collectif du mouvement associatif et les éléments du mouvement pour l’autodétermination de la Kabylie se regroupent pour se recueillir sur les tombes de la douzaine de personnes, natives de la région d’Aokas, assassinées par la horde islamiste.
 
Munis de portraits de ces jeunes policiers, gendarmes et cadres ravis à l’affection des siens par l’obscurantisme, ces derniers observent, devant chaque tombe, une minute de silence, y déposent une  gerbe de fleurs avant qu’il n y ait des prises de parole pour leur rendre hommage.
 
En décidant de consacrer le 22 mars comme une journée contre l’oubli, les organisateurs veulent que les jeunes générations, qui n’ont pas vécu la décennie noire, sachent, qu’à l’instar des autres régions, des hommes et des femmes de leur patelin y ont, également, été victimes.
 
Amaynut