Pour offense à la religion musulmane : LDJM dépose plainte à Paris contre Charlie Hebdo

16

MONDE (Tamurt) – L’avocat, Karim Achoui, membre fondateur de la Ligue de Défense Judiciaire des Musulmans (LDJM), fait parler encore une fois de lui en France. Il vient de déposer plainte contre l’hebdomadaire satirique français, Charlie Hebdo, pour offense à la religion musulmane. « Je soussigné M. Karim ACHOUI, président de la Ligue de Défense Judiciaire des Musulmans (LDJM) association au sens de la loi du 1er juillet 1901, ai l’honneur de vous exposer les faits suivants :

Le 10 juillet 2013, un hebdomadaire français dénommé « Charlie Hebdo » a publié une couverture représentant un homme de confession musulmane, arborant une barbe ainsi que coiffé d’un couvre-chef typique, victime de tirs d’arme à feu et se protégeant avec un ouvrage, représenté comme étant le Coran. Un commentaire à cette image indique que « le Coran c’est de la merde, ça n’arrête pas les balles », peut-on lire au préambule du communiqué. Une bonne occasion pour maitre Karim Achoui de rebondir sur la scène médiatique.

L’initiateur de ce dépôt de plainte précisa que « En l’espèce, la couverture litigieuse incite à la discrimination et à la haine à l’égard d’un groupe de personnes à raison de leur appartenance à la religion musulmane.
Conformément aux dispositions de l’article 32 de la loi du 29 juillet 1881, cette provocation est réalisée par le biais de la diffusion d’écrits et de dessins imprimés.

D’autre part, l’infraction d’injure est définie par l’article 29 de la loi du 29 juillet 1881 comme « toute expression outrageante, termes de mépris ou invective qui ne renferme l’imputation d’aucun fait […] ». En outre, aux termes de l’article 33 de la loi du 29 juillet 1881, « sera punie de six mois d’emprisonnement et de 22.500 euros d’amende l’injure ». Pour sa part, les responsables de Chalie Hébdo ont rétorqué dans un article ou ils ont tiré à boulet rouge sur Karim Achoui. Quitte à lutter contre la haine raciale, pourquoi Karim Achoui ne met-il pas ses talents de radié du barreau au service du MRAP, de SOS Racisme, de la Licra ou de toute autre association qui lutte contre les discriminations? Parce que la lutte contre le racisme n’est plus à la mode. Non pas que le racisme a été éradiqué de France, loin de là, mais parce que l’islamophobie est plus porteuse médiatiquement. À tel point qu’on a l’impression que les étrangers ou les citoyens d’origine étrangère ne sont plus agressés en France que parce qu’ils sont musulmans… Les victimes de racisme qui sont d’origine indienne, asiatique, rom, noire africaine, antillaise, etc., auront bientôt intérêt à se trouver une religion si elles veulent être défendues, élit-on dans un article publié cette semaine.

« Et puis sur iTélé, où il faisait de la retape pour son association, le radié du barreau estimait la population musulmane en France à 8 ou à 10 millions de personnes, soit «la population de la Tunisie». Ce chiffre délirant fait de chaque immigré ou enfant d’immigrés d’origine musulmane un musulman de fait. Un peu comme si chaque enfant de catholiques ou de juifs était obligatoirement un catholique ou un juif. Karim Achoui reprend à son compte le discours de l’extrême droite française, qui aimerait voir en chaque immigré basané un musulman. Les musulmans, il semble lui aussi les identifier au faciès. Si c’est le cas et fort de ce talent, Achoui peut peut-être entamer une carrière de flic », ajoute Charlie Hebdo.

Nassim N