Pour priver la JSK d’une égalisation : Mehdi Abid Charef a sifflé la fin du match à l’avance

1

ALGÉRIE (Tamurt) – La finale de la coupe d’Algérie 2018, entre la JSK et l’USMBA restera un scandale dans l’histoire du football algérien et de l’Algérie. En effet, l’arbitre de la rencontre, Mehdi Abid Charef, a tout fait pour mettre fin aux espoirs des kabyles et pour éviter que la JSK égalise ou rebondisse. Ainsi, l’une des premières anomalies de ce match est le fait que l’arbitre de la rencontre était pressé de siffler la fin du match. La preuve, il l’a fait avant la fin des trois minutes, ajoutées en guise de compensation au temps perdu. L’arbitre n’a pas hésité à mettre brutalement fin à une attaque prometteuse du club kabyle en sifflant la fin du match treize seconde à l’avance.

Quand on sait qu’en football tout est possible, il est évident que l’arbitre a préféré tout arrêter à temps. Par ailleurs, la deuxième surprise de l’équipe d’arbitrage de ce match, c’est le fait que seulement trois minutes ont été ajoutées en guise de temps perdu alors que la sortie du gardien de la JSK, après son expulsion injuste et préméditée, à elle seule, a nécessité pas moins de quatre minutes. Ajoutons à cela le temps pris par les changements de joueurs effectuées par les deux équipes, en plus bien sûr du temps précieux qu’avait perdu volontairement les joueurs de l’USMBA, notamment le gardien de but qui n’a à aucun moment été interpellé par l’arbitre pour qu’il mette un terme à son cirque, à chaque fois qu’il tenait la balle.

Toute ces anomalies s’ajoutent bien sûr à l’acte de l’arbitre Mehdi Abid Charef qui a injustement expulsé Asselah et attribué un penalty à l’USMBA. Après cet acte indigne d’un arbitre international, la JSK, avec seulement dix joueurs, a entrepris de nombreuses occasions pour marquer un deuxième but. On devine ainsi qu’il en aurait été autrement avec onze joueurs et sans le coup psychologique fatal porté par cet arbitre qu’on continue d’encenser en Algérie.

Tahar Khellaf 

1 COMMENTAIRE

  1. Il ne faut pas coller la faute à l’arbitre, j’ai vu le match du début à la fin … Les joueurs de la JSK étaient tout simplement nuls, soyez objectifs dans vos analyses, USMBA était mieux organisée et jouait en block. Dès le début du match.. la JSK avait un jeux brouillon avec des balles toujours longues. USMBA a bien mérité sa victoire.
    Qarsen imyuraren n tarba3t n JSK, ilaqasen atas n usegam n urar nsen, tsuraren atas ghef yidis azlmad, u yarna ur duklen arra, urar nsen yarwi, ilaqasen atas n wurar gharasen (la passe). daya kan. A yatmaten ghas bedlet cit tamughli, ilaq tamughli ad tili d tsin ibenun, iwaken anaz ar zdat, anwali anda inkhus iwaken azek atensegem, wagi d adal, ilaq aneqim deg wadal.

COMMENTER

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez entrez votre nom ici