Pour promouvoir son consensus national : Le FFS réunit ses troupes à Bougie

12

BOUGIE (Tamurt) – Comme s’ils étaient munis d’une feuille de route, Mohamed Nebou, premier secrétaire du FFS et Saida Ichalamen, membre du présidium, accompagnés de l’ensemble des députés du parti, ont réuni, samedi matin, leurs responsables de sections au niveau de la maison de la culture Taos Amrouche de Bougie pour une journée de sensibilisation à leur cause.

Les intervenants ont tous axé leurs discours sur la nécessité d’amener tout le monde à adhérer à la construction d’un consensus national avec le pouvoir et les partis satellitaires.
Pas du tout convaincants, les cadres de la direction nationale du FFS n’ont même pas répondu comme il se doit aux questions de quelques militants qui ont profité des débats pour poser quelques questions pertinentes.

En effet, la construction d’un consensus national semble être une idée de ce parti qui veut faire impliquer la société civile. Or il se trouve que la publicité faite par les partis du pouvoir confirme que le FFS n’est qu’un simple chargé de mission.

D’ailleurs, il se dit, ça et là, que cette formation politique sera créditée de trois à quatre portefeuilles ministériels dans le prochain gouvernement en guise de récompense pour les efforts déployés pour un rapprochement officiel avec le pouvoir.
L’avenir nous renseignera davantage sur les tenants et aboutissants de ce scénario de consensus.

Amaynut