Pourquoi les terroristes Algériens ne tuent jamais de général ?

28

ALGERIE (Tamurt) – Les terroristes islamistes algériens ont tué depuis leur création, il y’a 23 ans, presque 300 000 algériens. Ils ont tué d’abord de simples civils pour des raisons que personne ne connait. Ils ont tué, des écrivains, des journalistes, des artistes, de simples policiers, militaires et gendarmes, des militants politiques démocrates et laïcs, certains élus.

Les terroristes ont violé des femmes et des jeunes filles, ils ont égorgé des bébés. La horde islamiste a commis toutes sortes d’atrocités et ont commis des crimes des plus horribles. Ce qui est remarquable, les plus hauts gradés de l’armée et des services de sécurité sont, étrangement, épargnés. Les généraux (sans souhaiter la mort à personne), devaient être les premières cibles des groupes armées puisque ce sont eux qui sont les dirigeants de la lutte antiterroriste.

Les groupes armés n’ont jamais croisé sur leur chemin un général ? Les hauts gradés de l’armée Algérienne, de leur côté, n’ont jamais manifesté la moindre inquiétude de la présence terroriste en Algérie. Le plus influent des généraux, Touati, circule tout seul dans sa région natale Azzefoun, en Kabylie maritime. Il fait des va-et-vient entre son village Achouva depuis des années et durant les années les plus chaudes de terrorisme, alors que des simples civils de cette région ne sortent même pas la nuit et ne s’aventurent jamais dans les endroits reculés. Etrange. D’autres généraux ne sont jamais inquiétés ni touchés par les terroristes.

Même certains leaders politiques dits de la mouvance démocratiques n’ont jamais été inquiétés par les terroristes. La thèse de la création du terrorisme par les services secrets algériens pour assurer leur pérennité au pouvoir et imputer les massacres aux islamistes se clarifie de plus en plus. La vérité finira toujours par éclater.

Lounès B