Pourquoi pas une académie kabyle?

2

KABYLIE (Tamurt) – Les kabyles ont réussi à créer une académie Berbère dès les années 1960. C’était une académie au sens propre du terme, fondée par Bessaoud Muhand Arab, laquelle a joué un rôle de premier plan dans la promotion de la langue Tamazight.

Elle a joué un rôle aussi politique que culturel. Des milliers de kabyles se sont retrouvés dans cette académie qui a propulsé la langue kabyle au point d’éditer même des revues scientifiques, des calendriers Berbères, des mini-dictionnaires, etc. Aujourd’hui, pourquoi ne pas avoir une académie kabyle puisque ce ne sont pas les moyens technologiques qui manquent. Une académie kabyle qui choisira, par la recherche scientifique, les segments qui promouvront encore plus notre langue. Pourquoi supplier le régime colonialiste et raciste d’Alger, qui a tout fait pour effacer de la mémoire collective l’identité Amazighe, d’opter pour les caractères latins au lieu de ceux de l’arabe?

Ce ne sont pas les compétences qui manquent. Le combat politique est impératif, mais les kabyles sont aussi appelés à promouvoir leur langue. L’exemple d’Ahmed Amroui, un ancien ingénieur agronome en Allemagne, qui a mis sur pied la première école Kabyle est à méditer. L’école en question, ouverte à Ath Yahia Moussa au sud de Tizi-Ouzou, est fermée par les services de la police politique.

Ravah Amokrane