Poursuite de l’opération élective du drapeau kabyle – Le village Aït-Messlayène est à l’honneur aujourd’hui

8

L’opération élective du drapeau kabyle se poursuit à un rythme régulier en Kabylie. Et c’est le village d’Aït-Messlayène d’en être à l’honneur ce vendredi. En effet, après Tifrit, Merghana et Thakarvouzt, cela a été au tour de ce village, militant des causes justes, d’accueillir aujourd’hui les électeurs et électrices pour opérer leur choix sur les futures couleurs nationales kabyles parmi les 84 concurrentes, ce sont les modèles des drapeaux proposés, qui leur sont proposées.

Nous devons relever que chaque modèle de drapeau proposé est identifié avec son propre numéro. Le citoyen électeur choisit donc le modèle qui lui convient et coche son numéro d’identification dans le bulletin. Celui-ci est mis à son tour dans une enveloppe qu’on ferme soigneusement ensuite avant de la mettre dans l’urne. Aussi bien les bulletins que les enveloppes, aucun trait quelconque n’est visible.
L’assesseur enregistre le nom de l’électeur ou de l’électrice avant de lui remettre le bulletin et l’enveloppe, tous deux anonymes.

Nos lecteurs doivent savoir que l’opération de vote à Aït-Messlayène a été loin d’être une sinécure pour l’agent assesseur. Et pour cause, les citoyennes et citoyens kabyles ont été nombreux au bureau de vote pour y exercer leur droit de vote.
Il serait naturellement superfétatoire de mentionner que l’opération de vote s’est déroulée dans d’excellentes conditions puisque l’électorat d’Aït-messlayène a opéré librement son choix. Il faut reconnaître cependant que le choix a été difficile pour toutes celles et tous ceux ayant mis le bulletin dans l’urne. En effet, tous les 84 modèles de drapeaux proposés sont tous de grandes qualités artistiques et symboliques.

Toutefois, un seul sera retenu le 12 janvier de l’année prochaine (Le premier jour du yennayer). Et c’est l’urne –démocratie oblige – qui décidera qui de ces 84 modèles concurrents sera le drapeau officiel de la nation kabyle.

Addenda : la séance du travail portant sur l’opération de vote a été assurée par le président de la section MAK d’Aït-Messlayène, Mehenna Mekdam. Dans son allocution, Mehenna Mekdam a dédié l’opération de vote aux 136 martyrs de la révolution de Novembre 1954 d’Aït-Messlayène et du défunt chanteur, Aït-Messlayène, décédé, rappelons-le, le 21 décembre 2000.