Le pouvoir a exigé du FFS et du RCD de ne pas se présenter à Ghardaïa!

5
Meeting à Ghardaia

ALGERIE (Tamurt) – Il n’y a aucune ombre de doute sur les négociations directes des décideurs avec le RCD et le FFS pour leur participation aux prochaines élections. Selon des sources concordantes, les décideurs algériens ont exigé du FFS et du RCD de ne présenter aucune liste à Ghardaîa.

Pourtant, c’est las seule région, en dehors de la Kabylie, qui a toujours voté pour les deux partis kabyles, FFS et RCD. D’ailleurs la commune de Berriane est toujours partagée par ces deux partis. C’est un vrai fief pour le FFS et le RCD. Le docteur fekhar était déjà prisonnier en 2009 à cause de ses activités pour le FFS. Aït Ahmed avait même écrit au secrétaire général de l’ONU exigeant sa libération  à l’époque. Le plus vieux détenu politique est Mohamed Baba Nedjar, un militant du FFS qui est derrière les barreaux depuis 2005.

En 2017, le FFS et le RCD tournent leur dos aux Mozabites, au moment où ils ont plus besoin d’eux. En un mot le FFS et le RCD ont trahi les Mozabites. Le régime a exigé des deux partis kabyles de ne pas se présenter à Ghardaïa sous la menace de les laminer définitivement de la scène politique. La raison est simple, le pouvoir veut isoler complètement les Mozabites et ne veut pas de partis kabyles en dehors de la Kabylie. Le malheur, le FFS et le RCD ont abdiqué.

Ravah Amokrane