Alors que le pouvoir bloque ses investissements : La population soutient Rebrab

15
Marche soutien à Rebrab

BOUGIE (Tamurt) – A l’appel du comité de participation, une sorte de syndicat gestionnaire, du complexe Cevital et du comité citoyen de soutien à Issad Rebrab, des centaines de personnes ont marché, le jeudi matin, dans la ville de Bougie. Du siège du complexe Cevital jusqu’au siège de la wilaya, la marée humaine  n’arrêtait  pas de scander des slogans hostiles au directeur général du port qui aurait bloqué des équipements industriels destinés à la réalisation, par Rebrab à Bougie, d’une unité de trituration de graines oléagineuses.

Arrivés devant le portail du siège de la wilaya, les organisateurs ont pris, à tour de rôle, la parole pour dénoncer les multiples blocages que rencontre le groupe industriel que dirige l’homme d’affaires kabyle, Issad Rebrab. Après les difficultés créées par des pseudo-propriétaires qui ont bloqué son projet de réalisation d’un véritable village touristique à Boukhelifa, voilà que l’entreprise portuaire du port de Bougie s’oppose au déchargement des équipements industriels ramenés par des navires qui sont en rade depuis plusieurs jours. Entretemps, une délégation a été reçue par le secrétaire général de la wilaya auquel ses membres ont transmis les principales revendications  des travailleurs du groupe Cevital, en particulier, et des citoyens de Bougie, en général.

Si les citoyens parlent de plus en plus de marginalisation de Bougie par le pouvoir d’Alger, ce n’est, certainement, pas pour rien. Des preuves tangibles peuvent être apportées par les kabyles. Les entraves préméditées de l’administration coloniale pour bloquer l’investissement, dans la région, y compris celui du privé, en est l’une des meilleures preuves. Alger gèle les investissements étatiques en Kabylie et bloque ceux des privés. Tout est clair.

Amaynut

COMMENTER

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez entrez votre nom ici