Le pouvoir d’Alger s’oppose au rachat d’El Khabar par Rebrab

5
JOURNAUX ALGERIENS

ALGER (Tamurt) – Le 3 mai est la journée internationale de la presse et le pouvoir algérien n’a pas trouvé mieux pour encourager la corporation que d’interdire à un journal, « El Khabar » en l’occurrence, de sortir de la crise financière dans laquelle il se débat depuis plusieurs années.

Alors que l’homme d’affaires kabyle, Issad Rebrab, allait racheter, par le biais de sa société de production Ness Prod, le quotidien arabophone « El Khabar », le ministre de la communication s’y est opposé en intentant une action en justice pour faire annuler la transaction conclue entre les actionnaires du dit journal et la société appartenant au groupe Cevital.

Les services du gouvernement se sont basés sur un article de loi qui interdit à toute personne physique ou morale de posséder deux organes de presse. Cela aurait pu paraître logique et légal aux yeux de la population s’il n y avait de précédent. En effet, le kabyle de service Ali Haddad, homme de main du frère du président, intronisé, récemment, président du forum des chefs d’entreprises, possède deux journaux et deux chaînes de télévision.

Alors la question que le commun des mortels se pose est pourquoi cette logique Bouteflikienne de deux poids deux mesures ? le régime instrumentalisera, à coup sur, la justice pour faire aboutir sa décision de priver Rebrab d’avoir des actions dans un autre journal autre que celui dans lequel il détient la majorité des parts, « Liberté » en l’occurrence.

Amaynut

COMMENTER

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez entrez votre nom ici