Le pouvoir manipule-t-il l’affaire Nihal ?

22
NIHAL

TIZI-OUZOU (Tamurt) – De nombreux indices laissent croire que le pouvoir algérien manipule l’affaire de la disparition de Nihal Si Mohand, la fillette âgée de quatre ans ayant disparu le 21 juillet au village Ait Ali dans la daira des Ouacifs.

La surmédiatisation de cette affaire par les chaines de télévision privées, réputées être des relais de la propagande du pouvoir, constitue l’un des éléments qui conforte la thèse de la récupération et de la manipulation. Les mêmes chaînes consacrent près de la moitié des programmes quotidiens à cette affaire même en l’absence de tout élément nouveau pouvant intéresser le téléspectateur. Et quand il s’est agi de dénoncer le fait que certains médias n’hésitent pas à relayer les rumeurs au sujet de cette affaire, pourtant douloureuse, ce sont les mêmes chaînes de télévision qui se sont exprimées les premières en dénonçant des pratiques dont elles sont pourtant les auteures attitrées.

De même que le silence prolongé et volontaire de tous les responsables locaux, représentants de l’administration, est intrigant à plus d’un titre. Depuis l’éclatement de cette affaire, le wali de Tizi-Ouzou ne s’est exprimé à aucun moment. Or, l’affaire est devenue l’événement le plus important de la région. Il en est de même du chef de daïra d’Ouacif mais aussi d’autres responsables à l’instar du Procureur général près la cour de Tizi-Ouzou. Ce n’est que mardi en fin de journée que la gendarmerie a rendu publique sa version des faits en révélant que les tests ADN sont en cours et il faudrait attendre au moins quatre jours pour prendre connaissance des résultats et savoir ainsi si la robe ayant été retrouvée dimanche au lieu-dit Azaghar est oui ou non celle de Nihal.

De plus en plus de citoyens de la région de Tizi-Ouzou commencent à penser que même s’il s’agit d’un sujet dramatique, où la place ne devrait aucunement être laissée à la spéculation et à la manipulation, il n’en demeure pas moins que le pouvoir semble s’en être saisi pour des objectifs qu’il est le seul à savoir.

Tahar Khellaf pour Tamurt