Le pouvoir organise des marches nationales….à Tizi-Ouzou

7
marche syndicale

ALGÉRIE (Tamurt) – Les syndicats algériens, dits autonomes, se succèdent pour manifester à Tizi-Ouzou. Ils organisent des marches nationales dans cette ville de Kabylie, qui n’est pas, pourtant, la capitale de l’Algérie.  

Après les enseignants, les médecins, c’est au tour des travailleurs de la Sonelegaz d’organiser cette semaine une autre marche nationale au niveau de la ville de Tizi-Ouzou. Ces syndicats, qui réclament des droits tout à fait légitimes, ne sont-ils pas manipulés par le régime algérien ? Pourquoi organiser des marches nationales à Tizi-Ouzou ? Les observateurs de la scène politique, et plus particulièrement certains journalistes à Tizi-Ouzou,  insistent pour dire que l’organisation de manifestations syndicales à Tizi-Ouzou est dans l’optique de faire croire que cette ville est algérienne et appartient à tous les algériens.

« Le régime incite les syndicats  dits autonomes, surtout ceux qui jouissent d’un minimum de crédibilité, d’organiser des manifestations de protestation à Tizi-Ouzou pour faire croire que TIZI Wezzu est ses habitants sont toujours algériens. D’ailleurs, on a remarqué que des marches dites nationales se multiplient à Tizi-Ouzou à la veille de la date du 20 avril. Ce n’est pas anodin quand même », fera remarquer un ancien journaliste à Tizi-Ouzou. D’autres, par contre, affirment que c’est à cause de l’interdiction des marches à Alger que les syndicalistes optent pour la ville de Tizi-Ouzou. Dans ce cas, pourquoi ces syndicalistes ne choisissent pas alors Oran, Blida, Djelfa et les autres villes algériennes ?

Ravah Amokrane pour Tamurt

COMMENTER

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez entrez votre nom ici