Le pouvoir veut actionner les arouche en Kabylie

5

ALGERIE (Tamurt) – Tous les moyens sont bons pour le régime colonial pour étouffer le MAK. Les forces coloniales, en plus de la répression féroce contre les militants du MAK, agissent aussi dans l’ombre. Pour faire diversion et diviser la Kabylie davantage, le pouvoir crée un maximum de partis politiques et de mouvements en Kabylie.

En plus du FFS et du RCD, le régime veut actionner certains anciens délégués du mouvement des arouche en Kabylie. Ces délégués essayent, tant bien que mal, de se réapproprier le terrain.  Leurs discours sont axés sur une opposition farouche contre le régime, mais sans jamais comprendre réellement leur revendications.  Leurs interventions tournent, unanimement, autour de la défense d’une Algérie intégrale.  Donc le message est clair comme l’eau de roche : faire barrage au MAK.

Notons que le pouvoir a procédé à plusieurs plans machiavéliques pour perturber l’avancée spectaculaire du MAK. L’année passée, deux anciens détenus d’avril 1980 ont été contactés et chargés de créer un mouvement autonomiste en Kabylie. Mais les deux anciens militants ont jugé, par la suite, que leur projet sera voué à l’échec. Mais cette option est toujours d’actualité. Ils sont toujours entrain de tâter le terrain et d’attendre le moment propice pour créer leur mouvement qui sera piloté par le régime raciste d’Alger.

Un autre mouvement islamiste kabyle devrait voir le jour aussi. D’autres options existent certainement mais qu’on ignore. Une chose est sûr, le régime bouge dans tous les sens et cherche à déstabiliser les souverainistes kabyles qui se sont imposés comme la plus importante force politique en Kabylie.

Lounès B