Le préfet de Tizi-Ouzou exige de tous les fonctionnaires de célébrer le 20 avril

5
Wali Tizi

TIZI-OUZOU (Tamurt) – Le préfet de Tizi-Ouzou passe à l’étape du chantage pour forcer les fonctionnaires à célébrer avec l’administration les festivités du 20 avril prochain. Un programme folklorique est tracé par les services d’administration coloniale et obligé d’être respecté par les fonctionnaires.

Il s’agit de fonctionnaires des administrations des communes,  des daïras, de la wilaya et d’autres secteurs. Une invitation est envoyée à plusieurs organismes de la wilaya, cette semaine, par le préfet de Tizi-Ouzou. Un véritable réquisitoire contre les fonctionnaires qui n’est autre qu’un chantage qui ne dit pas son nom. « Les contractuels sont les plus visés. Ils sont obligés de participer aux festivités qui seront organisées par le régime sous la menace de voir leur contrat de travail non renouvelé.

Les pères de familles ne savent plus sur quel pied danser », nous confie un fonctionnaire de la wilaya de Tizi-Ouzou. Le préfet de Tizi-Ouzou espère ainsi faire de l’ombre aux souverainistes kabyles qui sortiront dans la rue le 20 avril prochain pour réclamer leur indépendance. Mais l’ampleur de la mobilisation des kabyles dépassera, à coup sûr, tous les plans et les manipulations du régime raciste d’Alger et de son préfet à Tizi-Ouzou et ailleurs en Kabylie.

Ravah Amokrane