Prémices d’une nouvelle période de terrorisme islamiste ou fin d’une guerre des clans ?

0
terroristes
terroristes

ALGÉRIE (Tamurt) – Sept militaires assassinés à Skikda, un concert musical arrêté par des salafistes à Tébessa, un  rassemblement contre la présence des filles de joie dans les localités de la région de Vgayet, beaucoup d’actes et d’actions se multiplient ces jours-ci et qui remettent sur le devant de la scène la mouvance islamique.

Est-ce le début d’une ère qui ressemblerait à la décennie noire ? Tout porte à le croire. Mais, sachant qu’il y a, depuis quelques mois, une véritable guerre des clans en haut lieu, cela ressemble plutôt à des avertissements et menaces entre les différents clans qui se disputent le pouvoir. Bien entendu, le meilleur moyen qui forcera la population à se mettre du côté du plus fort, c’est de lui faire peur par des actes terroristes. Et c’est ce que les tenants du pouvoir sont entrain de faire pour cacher leurs querelles quotidiennes et se maintenir à la tête de l’état. Cela suppose que c’est la fin  de cette guerre des clans qui verra, enfin, le plus fort prendre le pouvoir dès avril prochain,  date des élections présidentielles.

Le pouvoir algérien a tout le temps fonctionné de cette manière. C’est-à-dire par des actes barbares interposés entre les différents clans et que la population subit à son corps défendant. Jusqu’à quand les algériens continueront-ils à subir le diktat de ses décideurs ?

Amaynut