Présidentielle : 4 « FLNistes » et un intégriste en lice

3
Présidentielle décembre 2019 en Algérie
Présidentielle décembre 2019 en Algérie

ALGERIE (TAMURT) – Comme il fallait s’y attendre, la montagne a accouché d’une souris. Les cinq candidats retenus pour la présidentielle du 12 décembre 2019 en Algérie appartiennent tous au courant islamo-conservateur. Pis encore, Quatre parmi eux sont tous enfants du FLN (Front de Libération Nationale).

Un parti politique qui a ruiné l’Algérie et qui l’a conduit vers l’impasse inextricable que vit le pays actuellement ? Le FLN, pour rappel, a été dans la ligne de mire des millions de manifestants qui marchent en Algérie depuis le 22 février. Plus grave encore, tous les candidats à cette présidentielle sont des figures du système de Bouteflika. Deux parmi eux ont été des Premiers ministres sous Bouteflika (Abdelmadjid Tebboune et Ali Benflis) avant de retourner leurs vestes, une fois éjectés. Le troisième a été ministre de la Culture de Bouteflika pendant dans le très controversé et illégal quatrième mandat. Il s’agit de Azeddine Mihoubi. Le quatrième, à savoir Abdelaziz Belaid, est président d’un parti créé par le clan de Abdelaziz Bouteflika (Le Front de l’Avenir), une formation politique qui a passé tout son temps à soutenir Abdelaziz Bouteflika.

Quant au cinquième candidat, il s’agit d’un frère musulman, à savoir Abdelkader Bengrina qui était le bras droit de Mahfoud Nahnah. Les noms des cinq candidats en question ont été rendus publics hier après la validation de leur candidature suite à la fin de l’opération de vérification de leurs dossiers par l’Instance indépendante des élections. C’est donc celui-là le changement tant attendu et tant promis auquel vont avoir droit les Algériens après huit mois de manifestations menées de manière inlassable. Quelle déception pour ceux qui s’attendaient à un véritable changement !

Tarik Haddouche

3 COMMENTAIRES

  1. C’est la continuité de l’œuvre accompli depuis 1962 par les mêmes arabo-islamistes qui ont créé cet immense gâchis en livrant les ressources naturelles de l’algérie au pillage international, sans réelles contreparties. Ils se sont beaucoup plus attaché à arabiser les berbères, et à rependre l’islam au lieu de moderniser et de développer tous les secteurs de l’économie. La messe est dite, les autorités annoncent la couleur de leur politique, c’est une dictature militaro-islamo-fasciste. Ils n’en demorderont pas. L’Algérie sera arabe et musulman, et tant pis pour les kabyles.

  2. azul,
    Même cet integriste est un FLNiste deguisé , ils mangent tous dans la meme marmite , comme on dit en kabyle « S’KHTHIRIYI OU R’S AWIGH » C’est à dire quand on vous donne à choisir parmi les fils de p …. tu ne prends aucun puisqu’ils sont tous pareil .
    PAUVRE ALGERIE !

COMMENTER

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez entrez votre nom ici