Prix Assia Djebar : ruée sur le roman « Imehbal » de Mhenni Khelifi

0
Prix Assia Djebar ruée sur le roman Imehbal de Mhenni Khelifi
Prix Assia Djebar ruée sur le roman Imehbal de Mhenni Khelifi

KABYLIE (TAMURT) – Depuis le 24 décembre dernier, les librairies de la Kabylie sont prises d’assauts par les lecteurs. Un seul livre convoité est en cette période. Il s’agit du roman « Imehbal » de l’écrivain et poète Mhenni Khalifi, ayant obtenu le 23 décembre 2018, en soirée le Prix Assia Djebar du meilleur roman en langue tamazight.

En effet, les libraires qui n’ont pas suivi l’actualité littéraire de ces derniers jours ont été, au début, pris de court et surpris par ce subit et surprenant intérêt à l’égard du roman « Imehbal » de Mhenni Khalifi, sorti pourtant il y a presqu’une année. Mais, une fois qu’ils se sont renseignés, ils ont vite compris les raisons de cet afflux inhabituel sur le même titre. En effet, le succès obtenu par le roman de Mhenni Khalifi a été tel que le roman en question était quasiment introuvable depuis jeudi dernier dans toutes librairies situées au centre ville de Tizi Ouzou et de la Nouvelle Ville. Ce qui a poussé systématiquement les libraires professionnels à contacter immédiatement la maison d’édition « Cheikh Mohand Oulhocine » pour les en approvisionner afin de ne pas renvoyer les lecteurs bredouille.

Selon les témoignages des libraires, c’est la première fois que l’annonce de la réception d’un Prix littéraire soit suivie, immédiatement après, d’une telle affluence sur le livre récompensé. Certes, même les trois autres écrivains récompensés par le même Prix lors des précédentes éditions ont obtenu un grand succès mais pas autant que le roman « Imehbal » de Mhenni Khalifi, a-t-on également appris auprès des libraires interrogés.

Et tant mieux pour la littérature kabyle de manière générale ! Il y a lieu de rappeler que l’écrivain Mhenni Khalifi, originaire de la localité d’Adrar Nfad, est très jeune (il est né en 1990). Il est en revanche l’auteur de deux romans dont celui primé ainsi que de recueils de nouvelles et de poésies, tous écrits en langue kabyle. Les trois autres lauréats du Prix Assia Djebar du meilleur roman en tamazight sont respectivement : Rachid Boukherroub, Lynda Koudache et Mustapha Zarouri. Ces derniers ont été récompensés respectivement en 2014, 2016 et 2017.

Tarik Haddouche

COMMENTER

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez entrez votre nom ici