Prix de la paix des libraires allemands 2012 – Les libraires allemands couronnent Liao Yiwu

1

Né en 1958 à Chengdu dans la province du Sichua, Liao Yiwu s’est notamment inspiré des événements de la place Tienanmen, le 4 juillet 1989, pour rédiger son poème intitulé Le grand massacre qu’il a propagé en Chine avant d’être arrêté en février 1990 et condamné à 4 ans de prison pour “diffusion de propagande contre-révolutionnaire”.

Un écrivain sur “liste noire”

L’auteur qui a passé une enfance difficile loin des bancs de l’écoles avait travaillé comme commis de cuisine et chauffeur avant de trouver un emploi dans un magazine où il s’est illustré par des poèmes qui lui ont attiré plusieurs récompenses en Chine.

En 1987, les autorités chinoises l’avait inscrit sur une “liste noire” et lui avait interdit l’écriture. Certaines de ses oeuvres n’ont circulé que sous le manteau. Il s’était servi de la flûte découverte en prison, qui lui permet à sa sortie de jouer dans la rue, pour rédiger L’empire des bas-fonds, une série de 60 entretiens initiés par ses rencontres.

Doté de 25 000 euros, le prix doit lui être remis le 14 octobre à l’église Saint-Paul de Francfort. Il s’agit de l’une des plus importantes distinctions littéraires en Allemagne. L’écrivain algérien Boualem Sansal en a été le lauréat 2011.