Le projet de don d’organes compromis à Tizi-Ouzou sous la pression des Islamistes

1
Le projet de don d’organes compromis à Tizi Wezzu sous la pression des Islamistes
Le projet de don d’organes compromis à Tizi Wezzu sous la pression des Islamistes

TIZI-OUZOU (Tamurt) – Le projet d’une loi autorisant le don d’organes de personnes décédées est remis en cause et risque de ne jamais voir le jour à Tizi-Ouzou. Selon un haut cadre du secteur de la santé de Tizi-Ouzou, les islamistes, notamment des militants du Hamas, qui se comptent sur les doigts d’une seule main à Tizi-Ouzou, ont réussi à mettre la pression sur les responsables de ce secteur pour entraver ce projet.

« Ces islamistes sont loin de faire l’unanimité à Tizi-Ouzou. Leur présence, sous la houlette du Hamas, n’est que symbolique, pourtant ils ont réussi à interdire à notre secteur d’autoriser le don d’organes de  personnes décédées. Cette pratique  est légale dans deux des plus grands pays musulmans au monde, en Indonésie et  surtout en Iran », nous fera savoir notre interlocuteur qui regrette au passage que cette pratique soit toujours tabou en Algérie.

Notre interlocuteur affirme que des centaines voir des milliers de vies humaines peuvent être sauvées. «  On demande à des vivant de faire un don de reins par exemple à leurs proches pour les sauver, pourquoi on ne le demande pas à une personne de le donner après sa mort ? C’est plus pratique pourtant. On fera quoi de notre organe dans une tombe ? En Tunisie, rien que pour cette année, plus de 165 cœurs ont été donnés par des personnes qui ont quitté ce monde et autant de vies ont été sauvées. Il suffit juste aux donateurs de signer  un accord de leur propre grès de donner un de leurs organes une fois décédés. Et la plupart des donateurs le font sans se demander qui en sera bénéficiaire », nous a expliqué un cadre du secteur de la santé qui compte sensibiliser les forces politiques à Tizi-Ouzou pour faire aboutir ce projet qui sauvera à coup sûr des vies humaines.

Lounès B

COMMENTER

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez entrez votre nom ici