Le projet de la pénétrante autoroutière de Bougie amputé de 70 milliards de dinars

2
pénétrante de Bgayet

BOUGIE (Tamurt) – Tous les projets inscrits à l’indicatif de la région de Bougie tardent à se concrétiser. Outre le centre hospitalo-universitaire qui n’arrive pas à décoller, il y a aussi le cas de la pénétrante autoroutière devant relier le port à l’autoroute Est-ouest.

Datant de près d’une dizaine d’années, ce projet n’a été entamé que depuis quelques mois et le premier tronçon d’une cinquantaine de kilomètres, reliant Ahnif, dans la wilaya de Tuβiret, à Ouzellaguen, dans la wilaya de Bougie, devait être réceptionné le 20 août dernier mais la date a été reportée au premier novembre car il n’a pas été achevé. Pour s’en laver les mains, le wali a fait relever le directeur des travaux publics.

Mais au rythme que sont menés les travaux, même la date du premier novembre risque d’être compromise. C’est du moins l’avis de la commission des travaux publics de l’assemblée de wilaya qui tire la sonnette d’alarme. Dans le rapport de constat fait, la commission souligne que la lenteur et l’état d’avancement des travaux engendreront un autre retard qui s’étalera jusqu’à la fin du premier semestre de l’an prochain.

Quant à la deuxième tranche, continuant d’Ouzellaguen au port de Bougie, elle peut durer encore plusieurs années  juge la commission de l’APW. Pour justifier cela, elle rappelle l’amputation de l’enveloppe du projet, qui était de 186 milliards de dinars, de la somme de 70 milliards de dinars attribuée à un autre projet de pénétrante dans une autre wilaya. Aucune explication n’a été donnée par le ministère pour cette amputation. Comme quoi, la Kabylie protestataires peut attendre, ce qui ne serait aps le cas des autres wilayas à la solde du pouvoir d’Alger.

Amaynut