Pour protéger son Islam : Le pouvoir algérien ferme de plus en plus d’églises

15
Des Salafistes agressent des chrétiens à At Yahia Moussa
Des Salafistes agressent des chrétiens à At Yahia Moussa

ALGÉRIE (Tamurt) – Le pouvoir d’Alger a abdiqué face au courant islamiste qui l’a infiltré et s’est introduit dans les arcanes de l’Etat algérien. Désormais rien ne se fait sans l’aval de cette mouvance qui a réformé totalement l’école algérienne qui est la copie de celle des états islamistes. L’islam reste la religion de l’Etat au propre et au figuré.

La preuve, c’est cette série d’attaques perpétrées par le pouvoir contre la religion chrétienne qui prend de plus en plus d’ampleur en Kabylie et en Oranie notamment. Après avoir notifié des mises en demeure à une kyrielle d’églises en Kabylie leur intimant l’ordre de se conformer à la réglementation relative à l’exercice du culte, voilà qu’on s’attaque aux églises oranaises. Après avoir mis sous scellés la salle de culte de la communauté chrétienne de la région d’Ain Turk, c’est celle de l’église de la ville d’Oran qui en a fait les frais de cet acharnement. En effet, jeudi passé, cette église a été mise sous scellé par la police ceci sur instruction du wali, qui est pourtant kabyle. Mais certainement qu’il a reçu des ordres d’Alger.

On a sorti cette histoire de dossiers de régularisation à déposer au niveau des services de la wilaya pour justifier les fermetures illégales de ces lieux de culte qui activent, pourtant depuis longtemps, dans la légalité. Le pouvoir algérien ne veut pas de chrétiens et il fait tout pour limiter leur nombre qui ne cesse, par ailleurs, d’accroître. Des condamnations pour prosélytisme, des menaces et intimidations et les fermetures de lieux de culte, la machine est mise en branle pour ne laisser de place qu’à un islam radical.

Amaynut