Pour protester contre l’interdiction de conférences : Sit In à Aokas

3
Sit in devant le siège daira aokas

BOUGIE (Tamurt) – Ils étaient à peine une douzaine de personnes à avoir répondu à l’appel du café littéraire d’Aokas pour l’organisation, dans la matinée du dimanche, d’un rassemblement de protestation devant le siège de la daïra d’Aokas.

« Dommage pour la culture à Aokas. Si c’était pour contester la liste des logements, il y aurait eu des centaines et le siège de la daïra aurait été fermé plusieurs journées d’affilée » dira l’un des fans du café littéraire d’Aokas, présent parmi les contestataires. Ils sont restés devant le siège de la daïra pendant moins d’une  heure puis ils se sont dispersés sans faire le moindre bruit. Ce sont des hommes de culture et les gens de culture agissent pacifiquement.

Dans la déclaration qu’ils ont rédigée pour la circonstance, les membres de l’association Azday Adelsen n’Weqqas rappellent l’entêtement de la chef de daïra qui a interdit, pour la huitième fois, une conférence que devait animer le romancier Zoubir Zerarga. En portant à la connaissance de la population la teneur de l’entretien qu’ils ont eu avec elle, la semaine dernière, les membres de l’association rappellent le caractère culturel et apolitique de leur association que le pouvoir en place tente de greffer au MAK. Il est attendu une action plus corsée pour le samedi prochain laquelle aura pour objectif la fermeture du siège de la daïra et la demande de départ de la responsable de cette institution, apprend-on auprès de certains animateurs.

Amaynut