Les quartiers chics d’Alger interdits aux simples citoyens

1
Quartier d'El Mouradia Alger

ALGERIE (Tamurt) – Les quartiers d’El Mouradia, habités principalement par les hommes d’affaires et des hommes du régime algérien, sont interdits au reste des algériens. Ces derniers sont soumis à une autorisation spéciale délivrée par les services de sécurité pour pouvoir s’y installer ou y habiter.

Officiellement, ce décret d’interdiction ne concerne que le périmètre de protection du siège de la présidence de la République, comme le souligne le site d’information. Mais l’interdiction aux algériens de résider à El Mouradia concerne, en effet, tous les quartiers, même ceux qui sont loin de la présidence. « Ainsi, lorsqu’une agence immobilière souhaite louer un bien à un algérien, celle-ci doit remettre la copie de sa carte d’identité et son acte de naissance aux services de sécurité pour obtenir l’autorisation. Selon la même source, « l’étude des dossiers peut prendre plusieurs jours », nous révèle un blog des activistes qui ont dénoncé cette mesure.

D’autres quartiers chics de la capitale algérienne sont aussi interdits aux algériens. « En plus d’El Mouradia, El Biar, Hydra et Alger-centre sont concernées par cette nouvelle mesure. Cette dernière rentre dans le cadre du décret exécutif sur les limites du périmètre de protection du siège de la présidence de la République, qui a été publié récemment », ajoute le blog. Ces mesures d’interdiction sont appliquées depuis plus de six ans. La presse algérienne, les partis politique, dits d’opposition, ont toujours fait semblant de ne rien voir.

Lounès B 

1 COMMENTAIRE

  1. A noter que la plupart des villas dans le quartier du Golf sont vraiment des biens vacants et les proprietaires francais peuvent demander leurs avoirs dans une Algerie democratique.

COMMENTER

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez entrez votre nom ici