Que deviendrait la Kabylie, si le régime algérien chutait ?

6
Liberté pour la Kabylie
Liberté pour la Kabylie

KABYLIE (TAMURT) – La révolte populaire en Algérie risque de tourner au vinaigre. La Kabylie, qui était toujours emportée par la tourmente des guerres et des manifestations algériennes, ne s’en est jamais sortie gagnante. son implication dans les affaires de l’Algérie a toujours été préjudiciable à son honneur et à sa réputation.

L’affaire « Bouteflika », vieux, jeune, grabataire ou vigoureux, ou autres, ne la concerne pas. Le plus important est de préserver son énergie pour parer à la chute de l’Etat algérien. S’organiser pour faire face à de nouvelles situations ou scénarios afin de proclamer son indépendance.

La chute de l’Etat algérien pourra jouer en sa faveur comme en sa défaveur. Tout dépendra de la position du peuple kabyle au cas ou le chaos l’emporte en Algérie. Il ne sert absolument à rien de prendre part à la révolte algérienne. Le peuple doit garder son calme, ses comités de villages et s’emparer des institutions en place au moment opportun. Les clans du régime essayent chacun à sa manière de faire impliquer la Kabylie, mais peine perdue, pour le moment.

Le refus des deux partis politiques kabyles, le FFS et le RCD, de s’impliquer dans la présidentielle algérienne est une occasion supplémentaire pour la Kabylie de s’unir ne serait-ce que conjoncturellement. Pour le moment, hormis Mokrane Aït-Larbi, aucune personnalité politique kabyle n’est impliquée dans ces présidentielle. Un autre avantage pour la Kabylie. Par contre, si jamais les Kabyles commettent l’erreur de s’impliquer dans cette mascarade, ils le payeront encore une fois cher comme par le passé. Il est temps pour la Kabylie de se démarquer. Le monde est témoin.

Ravah Amokrane