Que diront les islamistes algériens après les aveux du Prince saoudien?

28

ALGERIE (Tamurt) – L’aveu est de taille. Le Prince héritier saoudien, Mohamed ben Salmane, vient d’affirmer à The Washington Post que le wahabisme a été propagé dans plusieurs pays par l’Arabie Saoudite, à la demande des USA et des Occidentaux afin de faire face à l’union soviétique. Une douche froide à tous les islamistes. Que diront les islamistes algériens, qui sont les plus zélés pour adopter le courant extrémiste?

En fin du compte, tous ceux qui ont voté pour le FIS, les militants du Hamas, de Djabbalah, de Naïma Salhi et tous les islamistes de tous acabits, ne sont que des supplétifs de l’occident. C’est la réalité. Une bonne partie du peuple algérien qui a renié son identité amazighe pour épouser aveuglement le wanbisme se retrouvent aujourd’hui face aux aveux humiliants du prince héritier Saoudien. Il parait que ce pays arabe veut  abandonner le wahabisme.

On a vu même une diplomate saoudienne s’exprimer sur une tribune onusienne sans le voile islamique. Une première pour ce pays qui depuis longtemps a adopté un wahabisme rigoureux. Sur un autre chapitre, il est prouvé aujour’dhui que se sont les islamistes qui sont actionnés par la « main étrangère ». Les Kabyles, agissaient et agissent uniquement selon leurs convictions politiques pour arracher leurs droits les plus élémentaires. Le temps a donné raison aux Kabyles et l’avenir leur appartient forcement.

Ravah Amokrane