Salah BOUAKOUIR, pour le rétablissement de la vérité

0
Salah Bouakouir dr Tamurt
Salah Bouakouir dr Tamurt

TAOURIRT MENGUELLE (Tamurt) – Pour ceux qui ne le connaissent pas, Salah BOUAKOUIR est né le 16 juin 1908 au village Taourirt Menguellet, Michelet en Kabylie. Après de brillantes études, il exerça les fonctions d’ingénieur des chemins de fer et de haut fonctionnaire. Il était certes, le secrétaire général adjoint, chargé des affaires économiques, au sein du Gouvernement de l’Algérie française mais l’amour de sa patrie, le devoir envers son pays, l’ont poussé à établir des contacts avec Ferhat ABBAS, président du GPRA.

Il a ainsi rejoint la révolution algérienne qu’il a énormément aidé, par la suite. Sa contribution était de grande importance. C’est grâce à lui que le MALG a eu accès au projet de Constantine. Il lui a notamment fournit un grand dossier sur les intentions de l’occupant français, concernant le pétrole en Algérie. Il a donc été une source d’informations, concernant la politique coloniale en matière d’hydrocarbures.

Il faisait partie de ceux qui ont aidé la Révolution algérienne dans la grande discrétion.
Salah BOUAKOUIR dont la principale rue Telemly, portait son nom jusqu’à 1992, est bel et bien mort pour son pays. Il mérite donc le statut de martyr. Il a bien aidé la révolution algérienne. C’est pour cela qu’il a été tué par l’OAS. Il mourut le 28 septembre 1961 à Courbet, l’actuelle région de Zemmouri en Algérie, après la découverte de son lien avec la Révolution algérienne.

Il est à rappeler que l’actuelle rue Krim Belkacem portait le nom de cet homme, avant d’être débaptisée par le défunt président Mohamed BOUDIAF. Certes Salah BOUAKOUIR était secrétaire adjoint au Gouvernement de France en Algérie, mais il a bien aidé énormément dans la grande discrétion ses frères au maquis.

Il est décevant de constater qu’après la prise de pouvoir, suite à une longue absence, le Président BOUDIAF, fut mal informé par certains hommes malsains de son entourage au sujet du martyr BOUAKOUIR. Il a donc été influencé et pousser à changer le nom de cette rue, en affirmant que Salah BOUAKOUIR était un harki. Mais comment en vouloir à Boudiaf, ce grand monsieur naïf, plein de confiance et de simplicité. Il aimait tellement son pays, au point qu’il s’est laissé avoir par ce même entourage, par ces traitres malsains qui le conseillaient.

Le village Taourirt Menguellet est fier d’avoir vu naître Salah BOUAKOUIR dit (Nath Slimane). Nous publions donc ces quelques lignes, car salah BOUAKOUIR fils de notre village, mérite bien que la vérité soit rétablie sur sa participation à la guerre de libération. Il doit être considéré chahid, puisque c’est bien l’OAS qui l’avait assassiné. Il a été tué pour priver l’Algérie naissante de l’après indépendance, de ce qu’il aurait pu apporter à son édification.

Azzedine BOUKACI, Association IMINIGEN de Taourirt Menguellet en France pour le journal Tamurt

COMMENTER

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez entrez votre nom ici