Alors qu’il lui a été interdit à Aokas : Younes Adli anime une conférence à Akbou

4

BOUGIE (Tamurt) – Alors que le linguiste, chercheur et enseignant universitaire, Younes Adli, a été interdit de conférence dans la station balnéaire d’Aokas, il ne sera pas du tout inquiété, ce samedi, à Akbou où il anima une conférence autour de son dernier ouvrage sur la pensée kabyle. Il semblerait que des instructions ont été données aux services de sécurité pour éviter la confrontation avec la population.

Pourtant, à Aokas, c’était plutôt un comportement favorable à une réaction de la population présente qu’ont adopté les policiers dépêchés, pour leur majorité, des services d’intervention de Bougie. Malgré cela, les jeunes présents  n’ont pas voulu répondre aux provocations. Ils ont paisiblement décidé d’annuler cette conférence et de procéder à la vente dédicace dan un café maure mitoyen du centre culturel de la localité où devait se tenir la rencontre programmé par le  café littéraire de l’association Azday Adelsen N’Weqqas.

Y’aurait-il deux pouvoirs en Algérie ? L’un interdisant toutes les activités culturelles liées à l’identité kabyle et l’autres les acceptant ? A-t-on plus peur de la réaction des Akbouciens plutôt que de celle des  Aokassiens ? Le pouvoir craint-il un début de révolte populaire à partir d’Aokas si jamais Adli y tient sa conférence ? Autant de questions qui restent sans réponses mais qui confirment l’intention du pouvoir de mater la Kabylie tout en divisant ses populations.

Amaynuth

COMMENTER

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez entrez votre nom ici