Le Quotidien d’Oran ouvre ses pages à l’expression de la haine du Peuple kabyle

16
Le Quotidien d'Oran
Le Quotidien d'Oran

ALGERIE (Tamurt) – Le Quotidien d’Oran du 13 février  a publié un article haineux envers le Peuple kabyle, signé par Rachid Beyelles. Selon cet auteur, les indépendantistes kabyles sont la cause de tous les problèmes de l’Algérie même de la crise du Mzab de 2015.

“Depuis quelques temps, nous assistons à une absence totale de retenue dans l’insulte des Arabes de la part de certains de nos concitoyens qui poussent parfois l’outrecuidance jusqu’à soutenir que l’Islam est une religion imposée par les envahisseurs arabes, par le fer et le feu ; ce qui est une contre-vérité grossière”.

A la limite du racisme primaire, cette poussée anti-arabe, notamment sur les réseaux sociaux, fait craindre le pire pour la cohésion et l’unité nationale. Faisant fi des réalités historiques et ethnographiques, les activistes berbères ont décidé de classer les Algériens en deux catégories distinctes: celle des Arabes et celle des Amazighs. Ce faisant, ils installent la haine et la discorde parmi les membres d’une même famille comme ce fut malheureusement le cas lors des sanglantes émeutes de Ghardaïa qui avaient opposées les Mozabites aux Chaânbas, deux communautés berbères qui, jusque-là, vivaient côte-à-côte, dans le respect mutuel et la bonne entente. Les rivalités tribales et commerciales ancestrales avaient été exacerbées par des perturbateurs venus d’ailleurs et transformées en conflit ethnique opposant des Berbères et des Arabes »

Il semble qu’il n’a jamais entendu parlé des 128 jeunes kabyles massacrés par l’armée algérienne ni  de l’oppression que subit la culture amazigh depuis 60 ans à ce jour et encore moins des propos de Naima Salhi, peut être que pour lui ces faits sont légitimes et normaux comme c’est le cas dans la logique  arabo-islamiste.

Pour réaffirmer et appuyer  son attachement et son amour à  sa chimérique nation arabo islamiste et exprimer par la même occasion sa haine ancestrale envers l’occident et les juifs, il a utilisé comme fond de commerce la Kabylie et ses militants indépendantistes.

« En vérité, le MAK qui ne représente la Kabylie ni de loin ni de prés, fait le jeu de ses commanditaires, à-savoir, les trois puissances occidentales qui ne se sont toujours pas départies de leur esprit impérialiste, et qui, de connivence avec les sionistes israéliens et autres valets dans la région, veulent régir le monde à leur guise, quitte à détruire tout pays arabe qui ne s’aligne pas sur leur position et refuse la normalisation de ses relations avec Israël. C’est ce qu’elles ont fait avec les pays de l’ex-Front du Refus et de la Fermeté (Algérie, Irak, Syrie, Libye et Yémen)… »

Alors que tous les Kabyles savent que c’est le pouvoir qui a toujours instrumentalisé la haine des Amazighs en général et des Kabyles en particulier pour rassembler les algériens autours de l’ennemi interne.

Comme un bon arabo-islamiste algérien il a occulté tous les assassinats politiques et les expéditions punitives de 1963, 1981 et 2001 contre le Peuple kabyle sans défense.      Pour ces gens l’unité de l’Algérie repose toujours sur la haine et le rejet des kabyle/amazighs qui refusent de s’arabiser. Voici le lien de cet article haineux.

Kader DAHDAH