Rabah Aissat a été tué par la mafia du foncier de Tizi-Ouzou

5

KABYLIE (Tamurt) – Neuf ans sont déjà passés depuis l’assassinat de Rabah Aissat, le 12 octobre 2006 à Aïn Zawiya. Il était le président de l’Assemblée Populaire de la Wilaya de Tizi-Ouzou, en tant qu’un élu FFS. Il était très estimé par tout le monde, même par ses adversaires politiques, comme ceux du RCD.

Son assassinat reste impuni et l’affaire est vite enterrée et jamais élucidée. Tout le monde veut faire croire qu’il s’agit d’un acte terroriste ce qui est évidemment faux. Il a été tué par un individu,  tôt le matin, alors qu’il s’attablait avec des amis de son village dans un café. Les commanditaires de ce crime ne sont autres que des éléments de la mafia du foncier de la ville de Tizi-Ouzou. Ces deniers se sont butés au niet de Rabah Aïssat de dilapider certaines parcelles de terrain à la nouvelle ville. Il avait refusé, selon des élus du FFS de l’époque, toutes propositions et tentatives de corruption. « Les commendataires sont connus par les services de sécurité et même par la justice mais personne ne veut les arrêter ni le juger.

Ce n’était pas un acte terroriste. Aucun autre élu n’a été tué par les groupes armés depuis 2000 », nous confie un ancien élu du FFS. Ce que l’élu nous déclare n’est pas une révélation. Tout le monde le sait, mais personne n’en parle. Même les responsables et les élus du FFS ferment leurs yeux et ne réclament aucune vérité sur ce crime. Ils se contentent de se recueillir sur sa tombe à chaque 12 octobre et lui réciter une « Fatiha » et, c’est tout.

Ania